Les TGV Ouigo vont bientôt desservir le centre-ville de Lyon

Les premiers prix pour ces trajets seront de 16 euros et pourront grimper jusqu'à 115 euros.

Un train Ouigo, le 5 décembre 2019 à Paris.
Un train Ouigo, le 5 décembre 2019 à Paris. (UGO PADOVANI / HANS LUCAS / AFP)

Un moyen de répondre à "une demande de la clientèle loisir", mais "surtout (...) d'occuper le terrain avant l'arrivée probable de la concurrence". Les TGV Ouigo vont relier les centres-villes de Lyon et de Paris dès le mois de juin, a annoncé lundi 17 février au Parisien Stéphane Rapebach, directeur de l'offre low-cost de la SNCF.

A partir du 1er juin, trois allers-retours relieront ainsi Paris gare de Lyon à Lyon Part-Dieu et Lyon-Perrache. "Il y aura un train Ouigo dans chaque sens, le matin, le midi et le soir. De Paris, ils partent à 6h26, 12h30 et 18h35. Et depuis Lyon à 9h17, 15h35 et 21h21. Ces premiers Paris-Lyon seront vendus à partir du 10 mars", précise Stéphane Rapebach, qui indique que les premiers prix pour ces trajets seront de 16 euros et pourront grimper jusqu'à 115 euros.

Anticiper l'arrivée de la concurrence

Jusque-là, Ouigo desservait Lyon en s'arrêtant à l'aéroport Saint-Exupéry, implanté à 30 km de la ville. Un train de fin de journée desservait également Lyon-Perrache, mais il s'agissait d'un "train technique", qui plutôt que de faire descendre tous les passagers à Saint-Exupéry, gardait des voyageurs à son bord avant de rejoindre son centre de maintenance lyonnais, ajoute le responsable.

Pour Stéphane Rapebach, l'arrivée du low-cost sur cette ligne permet donc d'anticiper l'arrivée de la concurrence. Et particulièrement celle des "Italiens de Trenitalia [qui] ont, par exemple, clairement annoncé qu'ils souhaitaient se positionner en France, notamment sur une partie de Paris-Lyon".