Cet article date de plus de trois ans.

Grève SNCF : la ministre des Transports déplore "une posture incompréhensible" de l'intersyndicale

L'intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT de la SNCF a annoncé jeudi soir une grève au rythme de "deux jours sur cinq" à partir du mardi 3 avril et jusqu'au jeudi 28 juin pour protester contre la réforme en cours de l'entreprise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La ministre des Transports Elisabeth Borne, le 14 mars 2018 à l'Elysée.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a déploré une "posture incompréhensible" après la grève décidée par l'intersyndicale de la SNCF pour protester contre la réforme de l'entreprise. 

>>>SNCF : découvrez quelles sont les 36 journées où les cheminots seront en grève

"Je ne peux que déplorer cette décision qui manifestement vise à pénaliser les usagers", a-t-elle déclaré sur BFM TV, jeudi 15 mars. La ministre veut privilégier "la concertation, la négociation", a-t-elle ajouté.

De son côté, invité sur TF1, le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a pour sa part jugé que cette grève était "un peu décalée par rapport à la concertation qui est engagée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.