Grève de la SNCF : beaucoup de monde sur les routes

La grève de la SNCF a incité beaucoup de voyageurs à prendre leur voiture pour se rendre au travail.

FRANCE .3

La SNCF avait déconseillé à ses voyageurs d'emprunter les transports ferroviaires ce mercredi 9 mars. La grève largement suivie au sein de la compagnie a eu des conséquences sur le trafic des trains qu'ils soient régionaux ou nationaux. Les plus prévoyants n'ont donc pas hésité à prendre la voiture. D'où les 300 km de bouchons rien qu'en Ile-de-France. Des perturbations constatées dans tout le pays. 

Des bus de remplacement

Malgré les bus de remplacement proposés par la SNCF pour pallier le manque de trains en circulation, les usagers ont préféré opter pour le covoiturage. Il fallait là aussi s'armer de patience pour affronter les plusieurs centaines de kilomètres de bouchons sur tout le pays. Mais pour la plupart des travailleurs, l'essentiel était d'arriver. Le prix à payer pour ne pas être impacté par ce vaste mouvement de grève. En effet, 35,5% des cheminots sont en grève ce mercredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des deux-roues remontent les files de voitures, pendant un embouteillage, sur le périphérique parisien, le 11 juin 2014.
Des deux-roues remontent les files de voitures, pendant un embouteillage, sur le périphérique parisien, le 11 juin 2014. (MAXPPP)