VIDEO. Grève : les graphiques un peu déformés de la SNCF

Pour communiquer sur les chiffres de la grève, la SNCF chausse parfois des lunettes déformantes qui donnent l’impression qu’il y a moins de grévistes. Mais à l’œil du 20h, on n’a pas de problème de vue.  

Voir la vidéo

Selon le communiqué de la SNCF daté du 18 avril, le taux de participation à la grève, est de 19,84%. Beaucoup moins, semble-t-il que les 22,5% de cheminots mobilisés, il y a une semaine. Le taux de grévistes semble être divisé par deux.

C’est une échelle déformante

Avec une échelle classique, commençant à 0, la colonne remonte. Nous n’avons plus vraiment le sentiment que c’est divisé par deux.  

Et ce n’est pas la première fois. Il y a deux semaines, même graphique, même écart déformant.

"Il n’y a aucune intention de tordre le cou à la réalité"

“Effectivement, il y avait un problème d’échelle. On s’en est rendu compte après coup, ça faisait un écart trop important. On a rectifié. Ce qui compte ce sont les chiffres, pas le graphique. Il n’y a aucune intention de tordre le cou à la réalité, c’est ridicule”, affirme la direction de la SNCF.  

Et quand le nombre de grévistes augmente, comme aujourd’hui ? Sur le graphique, il y a plus de grévistes qu’hier. Cette fois, l’échelle de mesure est bonne. La SNCF a perdu ses lunettes déformantes, sans doute. Comme quoi, même si les chiffres sont justes, la façon de les présenter compte aussi. A la SNCF, on promet qu’on ne les y reprendra plus.    

Graphiques SNCF 
Graphiques SNCF  (OEIL DU 20 heures)