SNCF : victimes de la grève, les abonnés réclament un dédommagement

Le mouvement de grève se poursuit pour le septième jour à la SNCF provoquant d'importantes perturbations sur tout le réseau. Les abonnés souhaitent désormais obtenir un dédommagement de la SNCF.

France 3

Les cheminots continuent leur mouvement. Mercredi 18 avril, ce sera le septième jour de grève à la SNCF. Le trafic devrait être à nouveau fortement perturbé. Très impactés, les détenteurs d'un abonnement mensuel qui utilisent le TGV quotidiennement réclament un dédommagement."On souhaite avoir 40% de la valeur d'un forfait", affirme Thierry Avenant. Chaque soir, il prend le train à la gare Montparnasse afin de rentrer à son domicile au Mans (Sarthe). Un abonnement qui lui coûte 600 euros par mois.

La SNCF veut attendre la fin de la grève

Légalement, les conditions de remboursement sont plutôt restreintes. "L'article 4 prévoit que l'entreprise de transport élabore un plan de transport adapté aux priorités de desserte et elle doit surtout établir un plan d'information des usagers et respecter ce plan tel qu'il a été prévu par rapport aux agents non grévistes", explique Me Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris. Et c'est seulement si elle ne respecte pas ses obligations qu'elle doit rembourser ses clients, ce qui est exceptionnel. Le groupe ferroviaire promet d'indiquer à tous les abonnés les modalités d'un éventuel dédommagement une fois la grève terminée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agent SNCF marche sur un quai de la gare Saint-Charles, à Marseille, le 3 avril 2018.
Un agent SNCF marche sur un quai de la gare Saint-Charles, à Marseille, le 3 avril 2018. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)