Cet article date de plus de quatre ans.

SNCF : les syndicats reçus ce lundi à Matignon sans marge de négociation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
SNCF : les syndicats reçus lundi sans marge de négociation
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 7 mai sera un jour d'entrevues entre Édouard Philippe et les syndicats de la SNCF. Mais le Premier ministre a prévenu qu'il ne négociera pas sur le fond.

14 journées de grève et des discussions au point mort. Les syndicats de la SNCF étirent leur grève perlée qui doit courir jusqu'à la fin du mois de juin, et le gouvernement n'a pour le moment pas sourcillé devant leurs revendications. Et si Édouard Philippe reçoit les représentants syndicaux ce lundi 7 mai, le Premier ministre a prévenu d'avance qu'il ne céderait pas sur grand-chose.

Édouard Philippe sera intraitable

"Depuis le début, il n'y a eu aucune négociation, et lorsque nous avons été reçus par la ministre des Transports (Élisabeth Borne ndlr), elle s'est contentée de réciter ses fiches", déplore Pascal Guglielmi, de la CGT des cheminots de Marseille. Les cheminots attendent donc beaucoup de l'entrevue avec le chef du gouvernement. 

"Il y a des sujets sur lesquels il y a des éléments à discuter, il y en d'autres sur lesquels on ne discutera pas", a affirmé sur France Bleu Édouard Philippe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.