SNCF : les grévistes du technicentre maintiennent le mouvement.

Le mouvement de 200 salariés du technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine) perturbe fortement le trafic des TGV sur le réseau Atlantique. Une grève dure, sans préavis, qui échappe aux syndicats.

France 3

Le trafic reste perturbé sur le réseau Atlantique des TGV, et ce à cause d'une grève au technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), si bien que 34% des trains circuleront mardi 29 octobre selon la SNCF. Le dialogue semble toujours rompu entre la direction et les syndicats de 200 des 700 employés du site. Les organisations semblent même parfois dépassées par la mobilisation sur le terrain. Du côté des voyageurs, on regrette que la SNCF propose le remboursement du billet après l'annulation d'un train, plutôt que de proposer une alternative.

 La direction pointe des jusqu'au-boutistes

 Il faut dire que le mouvement des techniciens chargés de la maintenance des TGV n'était pas prévu. Un caractère illégal qu'assument les grévistes. "Nous respecterons les délais de prévenance quand la direction elle-même respectera les salariés", annoncent-ils dans un communiqué. Côté direction on évoque des jusqu'au-boutistes, avec notamment le paiement des jours de grève. Une allégation démentie par les grévistes, qui demandent de leur côté l'ouverture de réelles négociations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les TER coûtent trop chers, selon un rapport de la Cour des comptes du 23 octobre 2019.
Les TER coûtent trop chers, selon un rapport de la Cour des comptes du 23 octobre 2019. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)