Cet article date de plus de trois ans.

SNCF : Édouard Philippe en première ligne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
SNCF : E. Philippe en première ligne
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le huitième épisode de grève de la SNCF commence dès demain, mardi 8 mai, et la sortie de crise n'est pas à l'ordre du jour. Les syndicats, qui ont rencontré le Premier ministre, sont ressortis de Matignon frustrés.

Ce lundi 7 mai a été une journée marathon à Matignon. Tous les syndicats ont pu échanger avec Édouard Philippe. Malgré cela, la grève de la SNCF va bien se poursuivre. "Le Premier ministre n'a pas dit autre chose que ce qu'il avait dit avant qu'on entre", déplore Philippe Martinez, le Secrétaire général de la CGT. Le constat est le même pour SUD-RAIL. Et pour cause, le Premier ministre n'entend pas céder sur les trois points clés de la réforme : l'ouverture à la concurrence, la fin du statut des cheminots pour les nouveaux recrutés et la transformation de la SNCF en société anonyme.

La grève reprendra demain

Pour le reste, Édouard Philippe propose aux syndicats de se revoir le 24 ou le 25 mai, juste avant que le Sénat examine la réforme. "La fermeté n'interdit ni l'ouverture ni la discussion. Les concertations qui ont déjà été menées ont été très utiles", a déclaré le chef du gouvernement en conférence de presse. La grève reprendra dès demain avec un trafic de 3 TGV sur 5, 1 Intercités sur 3 et 1 TER sur 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève à la SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.