SNCF : des débrayages dans deux autres centres de maintenance TGV

Deux centres de maintenance de TGV situé en banlieue parisienne ont entamé des débrayages jeudi 31 octobre. Julien Bigard est en direct de la gare Montparnasse.

France 2

Des mouvements de grève ont eu lieu dans deux nouveaux centres de maintenance de TGV. La direction de la SNCF a assuré que la production n'avait pas été interrompue. "Une soixantaine d'agents auraient arrêté le travail sur le technicentre du Landy (Seine-Saint-Denis) qui s'occupe de la maintenance des Eurostar et des Thalys et celui qui s'occupe des TGV de l'axe sud-est de la France, l'un des plus importants du pays", explique Julien Bigard, journaliste de France Télévisions en direct de la gare Montparnasse jeudi 31 octobre. "Comme à Châtillon (Hauts-de-Seine), les agents réclament de meilleures conditions de travail et une augmentation de salaire. Ils étaient entrés en contact avec la direction pour négocier sans que cela n'aboutisse à un accord".

Des perturbations dans toute la France ?

"Pour l'instant, la SNCF se veut rassurante, les deux technicentres fonctionnent normalement, mais la direction dit suivre avec attention la situation", conclut le journaliste. L'axe atlantique est toujours perturbé, à la veille du week-end de la Toussaint, par une grève déclenchée le 21 octobre par 200 agents du technicentre de Châtillon. La SNCF promet la circulation de huit TGV sur dix jusqu'à dimanche 3 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un employé de la SNCF dans un centre de maintenance des rames de TGV, le 31 juillet 2018 à Châtillon (Hauts-de-Seine).
Un employé de la SNCF dans un centre de maintenance des rames de TGV, le 31 juillet 2018 à Châtillon (Hauts-de-Seine). (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)