SNCF : des actes de malveillance ?

La direction de la SNCF a dénoncé des actions de malveillance. Des câbles de caténaires ont été coupés, provoquant une interruption du trafic. Les syndicats assurent qu'ils ne sont pas responsables.

FRANCE 2

La direction de la SNCF dénonce de nombreux actes de malveillance ces derniers jours. Des cheminots sont descendus sur les rails à Nîmes (Gard), des voies ont été bloquées à Marseille (Bouches-du-Rhône), une caténaire a été endommagée dans l'Eure. Ce lundi 14 mai au matin, entre Paris et la Normandie, un câble d'alimentation a été sectionné à plusieurs mètres au-dessus des voies. Un geste extrêmement technique et délibéré selon la SNCF. 

Les syndicats rejettent toute accusation de sabotage

Au total, une cinquantaine d'actes de malveillance ont été constatés et douze plaintes ont déjà été déposées par la SNCF. Une dizaine d'autres devrait suivre. Toujours selon la direction, trois zones géographiques seraient particulièrement concernées : les Hauts-de-France, la Normandie et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce matin, l'alimentation électrique a été coupée et les voies occupées gare Saint-Charles à Marseille. Les syndicats rejettent toute accusation de sabotage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration.
Image d'illustration. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)