Réforme des retraites : "Nous ne faisons pas cela pour des finalités électorales", assure Gilles Le Gendre (LREM)

Gilles Le Gendre, député de la 2e circonscription de Paris et président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 jeudi 28 novembre.

France 2

Édouard Philippe a assuré qu'il conduirait la réforme des retraites "sans brutalité". Il s'est dit prêt à négocier des mécanismes de transition des 42 régimes existants. "Nous avons dit dès le début que cette réforme serait négociée", insiste Gilles Legendre sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, jeudi 28 novembre. "Nous savons que sur cette réforme il y a un certain nombre d'intangibles parce que les Français l'attendent", ajoute-t-il. Le député La République en marche de la 2e circonscription de Paris assure que le régime universel est un "point crucial"

"Il n'y aura pas de retraites inférieures à 1 000 euros"

Selon lui, "on ne peut pas faire converger 42 régimes en un coup de baguette magique". La réforme sera normalement présentée avant les élections municipales. "Nous ne faisons pas cela pour des finalités électorales, nous faisons cela pour tous les Français", assure le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale. "Il n'y aura pas de retraites inférieures à 1 000 euros", affirme l'élu de Paris.

Gilles Le Gendre, le 29 avril 2019 à Paris
Gilles Le Gendre, le 29 avril 2019 à Paris (BERTRAND GUAY / AFP)