Interview d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut en retenir

Au lendemain de la seconde interview télévisée d'Emmanuel Macron, France 2 revient sur les principaux points à retenir.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Y a-t-il eu des annonces importantes lors de l'interview-fleuve d'Emmanuel Macron ?Dimanche 15 avril, le président de la République a déclaré ne pas exclure une nouvelle journée travaillée non payée pour financer la dépendance des plus âgés, comme le lundi de Pentecôte. "Ce qui est sûr, c'est qu'on doit construire cette solidarité", a estimé Emmanuel Macron.

Surtout beaucoup d'explications

Pendant près de 2h40, Emmanuel Macron a balayé tous les sujets. "J'entends toutes les colères", affirme-t-il, mais il réfute un risque d'embrasement général. Au personnel hospitalier, il promet justement des mesures pour le mois de mai. Aux cheminots, il confirme que l'État sera bien présent au côté de la SNCF pour faire face à sa dette colossale. Autre colère : celle de Notre-Dame-des-Landes. Emmanuel Macron s'est montré beaucoup plus sévère avec ceux qui refusent toujours de quitter la ZAD. Sur le fond, quasiment aucune inflexion du chef de l'État, mais surtout beaucoup d'explications pour tenter de mieux faire accepter ses réformes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors de son interview télévisée au palais de Chaillot le 16 avril 2018.
Emmanuel Macron lors de son interview télévisée au palais de Chaillot le 16 avril 2018. (FRANCOIS GUILLOT / AF¨P)