Grève SNCF : les usagers s'organisent pour arriver à destination

Les salariés de la SNCF sont en grève mardi 24 septembre contre le projet de réforme des retraites voulu par le gouvernement. Beaucoup d'usagers craignaient une journée noire.

France 2

À la gare Saint-Charles de Marseille (Bouches-du-Rhône), le bus a dû remplacer le train mardi 24 septembre. "J'étais en week-end. Je rentre chez moi à Chambéry (Haute-Savoie). Du coup, mon train a été annulé, j'ai réussi à trouver un bus pour rentrer à la maison", explique une usagère. Dans les gares RER autour de Paris, les retards et les annulations s'enchaînent.

"Je me suis levé à 5h pour arriver en avance"

Dès les premières heures de la matinée, les Franciliens ont pris leurs précautions. Ils sont partis beaucoup plus tôt que d'habitude. "Normalement, je commence à 8h30. Aujourd'hui, je me suis levé à 5 heures du matin pour arriver en avance", précise une travailleuse. Sur les grandes lignes SNCF, la plupart des TGV circulent normalement. La grève à la SNCF a également engendré des bouchons : il y a avait plus de 460 kilomètres de ralentissement à 9h ce matin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents de la SNCF à la gare Saint-Lazare à Paris, en avril 2018. 
Des agents de la SNCF à la gare Saint-Lazare à Paris, en avril 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)