Grève SNCF : les syndicats discutent de l'avenir du mouvement

En duplex depuis la place de la Bourse, à Paris, où les cheminots se rassemblent ce mardi 24 avril pour manifester, la journaliste Sophie Lanson fait le point sur l'avenir du mouvement social, actuellement discuté par les syndicats.

France 2

Des cheminots se rassemblent ce mardi 24 avril pour manifester à Paris. Cette journée est décisive pour la suite du mouvement social. Allons-nous vers un durcissement, un allongement ou un allègement de la grève ? "L'objectif affiché pour l'intersyndicale est très clair : il s'agit de renforcer la mobilisation. Une volonté partagée par la CGT, Sud-Rail, mais aussi par les syndicats réformistes. 'On n'écarte rien' : c'est ce que nous ont confié l'Unsa et la CFDT. Ils estiment qu'il n'y a pas de concertation avec le gouvernement, et donc, s'ils n'obtiennent pas des réponses concrètes, le mouvement devrait se durcir", explique la journaliste Sophie Lanson en duplex depuis la place de la Bourse, à Paris.

D'une grève perlée à une grève reconductible ?

"Alors, comment et sous quelle forme ? La prolongation du mouvement cet été au-delà du 28 juin sera discutée ce soir. L'autre piste, c'est passer d'une grève perlée à une grève reconductible au jour le jour ; c'est le mode d'action privilégié par Sud-Rail, mais pas sûr qu'il arrive à convaincre les autres syndicats", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV à la gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 22 avril 2018.
Un TGV à la gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 22 avril 2018. (MAXPPP)