Cet article date de plus de trois ans.

Grève SNCF : les syndicats décidés à ne rien lâcher

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grève SNCF : les syndicats décidés à ne rien lâcher
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La réunion de concertation qui se déroule ce jeudi 5 avril était prévue de longue date, mais la forte mobilisation de ces derniers jours a poussé les syndicats de la SNCF à ne rien lâcher.

Un sourire de façade, mais la réunion s'annonce tendue. Après deux jours de grève très suivis, les syndicats de cheminots veulent de vraies négociations. "Si on est, comme jusqu'à présent, dans le monologue social, on interrompra probablement la plaisanterie assez rapidement", explique Laurent Brun, secrétaire général de la CGT cheminots . Même les syndicats dits "réformistes" haussent le ton : "Je crois que le gouvernement cherche l'affrontement. Plus ils attendront, plus les cheminots auront tendance à radicaliser leur position et ce n'est bon pour personne", affirme Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots.

Ils demandent la suppression de deux mesures

Pour les syndicats, la grève continuera tant que deux mesures au moins ne seront pas retirées de la réforme : la fin du statut des cheminots et la transformation de la SNCF en société anonyme avant l'ouverture à la concurrence. Mais ce sont sur ces deux points que le gouvernement ne veut pas lâcher, comme l'a rappelé Édouard Philippe ce jeudi 5 avril sur France Inter. Une fermeté à nouveau affichée cet après-midi autour de la table : "On va vider de son contenu le statut des cheminots et aucune transformation n'a été apportée", a expliqué François Gara, porte-parole de FO Cheminots. La grève doit reprendre samedi 7 avril à 20 heures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.