Grève SNCF : les régions demandent des comptes

Plusieurs régions s'en prennent à la SNCF et souhaitent des pénalités financières pour les dommages causés par la grève.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À la colère des usagers de la SNCF s'ajoute désormais celle des régions. Plusieurs d'entre elles réclament des comptes à l'entreprise : plusieurs millions d'euros pour absence de transport. Dans le contrat passé entre la région Île-de-France et la SNCF, par exemple, des pénalités sont bien prévues en cas de retards ou d'annulation de train, 15 millions d'euros maximum payés chaque année par la SNCF. Cette somme est insuffisante selon de nombreux élus. Sans plafond, la SNCF paierait entre 4 et 5 millions d'euros de pénalité... Par jour de grève.

Quels remboursements ?

Ce manque à gagner pourrait retomber sur les contribuables. Les abonnés payent pour des trains souvent supprimés. Dans une lettre à la SNCF, Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, réclame un remboursement intégral. L'idée d'un remboursement est, il fallait s'y attendre, bien accueillie par les usagers. La SNCF s'est engagée à rembourser les abonnés TGV et Intercités si moins d'un tiers des trains circulent. Pour les TER, les modalités seront connues le 27 avril prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cheminots en grève près de l\'ancien siège de la SNCF à Paris, le 6 juin 2016.
Des cheminots en grève près de l'ancien siège de la SNCF à Paris, le 6 juin 2016. (MAXPPP)