Grève SNCF : les commerces dans les gares au ralenti

La grève à la SNCF fait des dommages collatéraux, notamment chez les commerçants.

France 2

Les quais sont déserts, les halls totalement vides, à Lille ce matin la gare semble presque à l'abandon. Dans cette pâtisserie qui d'ordinaire est prise d'assaut, il n'y a pas foule. Après les usagers, les commerçants sont les perdants de la grève. Conséquences, on ne trouve que quatre vendeuses ce matin en magasin contre six actuellement.

Une baisse des loyers ?

La menace du chômage technique plane sur certains des 18 000 employés qui travaillent dans les 1 500 gares de France. À la gare Saint-Lazare à Paris, une boutique perd 30 % de sa clientèle habituelle. Et ceux qui viennent n'achètent pas grand-chose. Un peu plus loin, dans cette enseigne de sandwichs et de pâtes italiennes, seul un client est venu en une heure. Certaines enseignes ont déjà demandé à la SNCF une baisse des loyers en dédommagement. La requête a pour l'instant été rejetée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La grève à la SNCF fait des dommages collatéraux, notamment chez les commerçants.
La grève à la SNCF fait des dommages collatéraux, notamment chez les commerçants. (France 2)