Grève SNCF : deuxième journée de perturbations pour les usagers

Une deuxième journée de grève avec son lot de perturbations et des cheminots toujours en grève. 29,7% de grévistes pour ce mercredi 4 avril. Les usagers sont partagés entre soutien aux cheminots et incompréhension.

France 3

Une foule compacte, des visages tendus. Les yeux rivés sur l'écran, avec l'espoir qu'un départ s'affiche enfin. Une journée de grève copie conforme de celle d'hier, 3 avril, avec des usagers qui rencontrent de grandes difficultés à rentrer chez eux. "Le patron n'est pas content parce qu'on part un peu plus tôt, donc les heures sont déduites, donc ça emmerde le monde quand même", confie une usagère.

Une situation compliquée pour les travailleurs frontaliers

Pour les travailleurs frontaliers, la tension est importante. À Metz (Moselle), les usagers doivent à tout prix rejoindre le Luxembourg pour aller au bureau, car là-bas, la grève n'est pas un motif valable. Au milieu de cette foule, des touristes un peu perdus, qui ont bien du mal à trouver leur chemin. "Nous devons aller à Nice (Alpes-Maritimes), mais il n'y a plus aucun train, donc nous n'avons pas d'autre choix que de louer une voiture", explique l'un d'eux. La grève devrait s'arrêter dès le jeudi 5 avril à 8 heures, mais reprendra dès le samedi 7 avril à 20 heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs à la gare Saint-Lazare à Paris, mardi 3 avril 2018.
Des voyageurs à la gare Saint-Lazare à Paris, mardi 3 avril 2018. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)