Grève du jeudi 9 janvier à la SNCF : trois TGV sur cinq, un Transilien sur trois... Le trafic sera plus compliqué pour cette journée de manifestations

La compagnie recommande notamment aux usagers du Transilien "de ne pas venir en gare et d'utiliser d'autres solutions de transport" s'ils le peuvent.

Des passagers d\'un Transilien à la gare Saint-Lazare, le 7 janvier 2020, lors d\'un mouvement de grève contre la réforme des retraites.
Des passagers d'un Transilien à la gare Saint-Lazare, le 7 janvier 2020, lors d'un mouvement de grève contre la réforme des retraites. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)

Le trafic ferroviaire s'annonce plus perturbé encore, jeudi 9 janvier, à l'occasion de la première journée de mobilisation interprofessionnelle de 2020 contre la réforme des retraites. Dans un communiqué, mercredi, la SNCF annonce trois TGV sur cinq, un Intercités sur cinq, deux TER sur cinq et un Transilien sur trois, en moyenne.

A titre de comparaison, pour la journée de mercredi, la SNCF annonçait trois TGV sur quatre, un Intercités sur trois, trois TER sur cinq et un Transilien sur deux.

Les trains d'Ile-de-France particulièrement touchés

L'entreprise s'inquiète principalement de la situation du réseau des Transiliens, les trains de banlieue parisienne. "Le trafic demain sera d'un train sur trois sur l'Ile-de-France, alors même que plus de 3 millions de clients franciliens quotidiens sont revenus sur nos réseaux", expliquait l'opérateur ferroviaire dans un précédent communiqué.

"Pour la sécurité de tous, et dans la mesure du possible, SNCF recommande de ne pas venir en gare et d'utiliser d'autres solutions de transport, comme le covoiturage", insiste l'opérateur, qui indique sur Twitter que celui-ci "est offert par Ile-de-France Mobilités".

Les précisions pour toutes les lignes du Transilien, ainsi que sur les principales lignes de TGV, sont détaillées dans un communiqué de la SNCF.

Mercredi, avant même la journée de manifestations, la mobilisation des employés de la SCNF a connu une légère hausse, mais surtout un net regain chez les conducteurs et contrôleurs.