Grève du 6 décembre : la bataille de l'opinion des différents partis

Une bataille de l'opinion se joue entre le gouvernement et les opposants à la réforme des retraites avec de chaque côté des objectifs parfois diamétralement opposés.

france 2

Ministres, leaders syndicaux, militants, ou députés. En marge de la grève contre la réforme des retraites se joue une bataille d'opinion que chacun veut gagner. Souvent la communication passe d'abord par l'image avec par exemple un secrétaire d'État en première ligne. Voici le message que veut envoyer Jean-Baptiste Djebbari. Sur la forme, il se démultiplie et justifie cet activisme. "Le principal c'est que les Français soient bien informés sur ce qu'est réellement la réforme que nous proposons et donc ne pas laisser prospérer des fausses idées", explique le secrétaire d'État chargé des Transports.

>> DIRECT - Grèves reconduites, transports perturbés... Suivez la mobilisation du 6 décembre contre la réforme des retraites

Utilisation des réseaux sociaux mais pas seulement

Au même moment, à Force ouvrière, on affûte la stratégie en coulisses. Dans cette bataille, les syndicats utilisent au maximum les réseaux sociaux... mais pas seulement. "On peut faire une interview sur une matinale d'une radio, une intervention même très courte sur un journal télévisé", précise Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière. C'est probablement sur le terrain que les cheminots se servent le plus des réseaux sociaux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants contre la réforme des retraites, à Toulouse (Haute-Garonne), le 5 décembre 2019.
Des manifestants contre la réforme des retraites, à Toulouse (Haute-Garonne), le 5 décembre 2019. (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)