Grève du 5 décembre : les perturbations des transports font les affaires des vendeurs de vélo

La grève du 5 décembre pourrait faire des heureux, notamment les vendeurs de vélo. Les ventes, mais aussi les réparations sont en hausse. Certaines villes ou régions offrent des primes d'achat pour inciter les habitants à se mettre à la bicyclette.

FRANCE 2

À l'approche de la grève du 5 décembre, un infirmier de 26 ans, habitant à Courbevoie (Hauts-de-Seine), a acheté une bicyclette d'occasion pour 150€. Une bonne manière de se passer de RER jeudi et de voyager l'esprit léger entre son domicile et son lieu de travail. Son trajet est de 8 km. " Je comptais acheter un vélo depuis quelques semaines déjà, vu qu'il y a la grève jeudi, ça a accéléré les choses", explique-t-il.

Les locations et les ventes de vélo en hausse

Plus qu'un engouement pour le vélo, c'est aussi une inquiétude face au risque de paralysie durable des transports en commun. Depuis quelques semaines, elle se traduit par une forte hausse du chiffre d'affaires pour certains vendeurs de vélo. Un phénomène inhabituel en cette saison. "C'est la première année que je vois autant de demandes sur les vélos pendant la période hivernale", explique un vendeur. Jeudi 5 décembre, les locations de vélo pourraient elles aussi atteindre un niveau record.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un logo de piste cyclable, à Paris.
Un logo de piste cyclable, à Paris. (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)