Grève dans les transports : un site internet "opérationnel d'ici la fin du mois" pour le remboursement de la carte Navigo

La présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a trouvé un accord mercredi avec la RATP et de la SNCF pour rembourser intégralement les abonnements de décembre. 

Un nouveau pass Navigo, le 11 juin 2019, à Paris.
Un nouveau pass Navigo, le 11 juin 2019, à Paris. (MAXPPP)

Alors que la grève contre la réforme des retraites paralyse les transports franciliens depuis le jeudi 5 décembre, la région Ile-de-France a annoncé mercredi 8 janvier le "remboursement intégral des cartes Navigo" du mois décembre. Pour obtenir ce remboursement,  Ile-de-France Mobilités va lancer un site internet qui "sera opérationnel d'ici la fin du mois de janvier" a indiqué sur franceinfo Grégoire de Lasteyrie, délégué spécial aux nouvelles mobilités à la région Ile-de-France et maire de Palaiseau (Essonne). 

franceinfo : Quelles seront les modalités de ces remboursements et quels usagers sont concernés ?  

Grégoire de Lasteyrie : Ce que Valérie Pécresse, en tant que présidente d'Ile-de-France Mobilités a réussi d'obtenir de la SNCF et de la RATP, c'est le remboursement intégral des cartes Navigo pour les Franciliens en décembre. Seront remboursés, les cartes Navigo annuelles, mensuelles et hebdomadaires, sur une base intégrale, c'est-à-dire les 75 euros 20 que coûte la carte Navigo par mois et cela, même si votre employeur prend à sa charge 50% de cette carte. La SNCF et la RATP rembourseront l'intégralité. Pour obtenir ce remboursement, ce sera assez facile, il y a un site internet que va lancer Ile-de-France Mobilités qui va s'appeler mondedommagementnavigo.com qui sera opérationnel d'ici la fin du mois de janvier, où vous rentrerez votre numéro de carte Navigo en vous identifiant avec une preuve d'identité, ça vous permettra d'accéder au remboursement.  

Le coût sera intégralement supporté par la SNCF et la RATP ?  

C'est un coût qui est estimé à 200 millions d'euros qui seront payés par la SNCF et la RATP. Le contrat qu'ils ont avec Ile-de-France Mobilités prévoit une partie du remboursement. Ce que Valérie Pécresse a obtenu, c'est que cette fois-ci la SNCF et la RATP remboursent intégralement. Ça va bien au-delà des obligations contractuelles que la SNCF et la RATP ont. C'est une négociation qui a eu lieu et qu'on estimait nécessaire. C'est une demande qu'on avait formulée dès la mi-décembre. Même si sur certaines portions, parfois le trafic était assuré de manière très parcellaire, on estimait que ça n'était pas entendable par les  Franciliens que d'avoir un remboursement partiel.  

Ce remboursement c'était difficile à obtenir ?  

Ce n'était pas ce qui était prévu au contrat négocié il y a plusieurs années avec la SNCF et la RATP. Je peux vous dire que la présidente de la région a mouillé la chemise cet après-midi pour pouvoir obtenir ce résultat-là. Ce n'est quelque part que justice pour tous ceux qui sont privés de transport et qui galèrent depuis 36 jours pour essayer de trouver un transport en commun. On galère aussi terriblement sur les routes parce que les bouchons sont bien plus forts que d'habitude. A partir d'un moment où les uns et les autres ont payé des forfaits, c'est normal qu'on leur rembourse ce forfait. Même si ces forfaits ont été utilisés, ils l'ont été dans de telles conditions que les usagers peuvent légitimement estimer que le service n'a pas été rendu par la RATP et la SNCF depuis le 5 décembre.