Grève dans les transports : lundi noir en vue

Il faut s'attendre à un lundi 9 décembre très délicat dans les transports. Entre 15 et 20% des trains sont assurés. La SNCF annonce un trafic très perturbé et met en garde face à un risque de saturation.

FRANCEINFO

Des bus où il faut jouer des coudes pour se faire une place, des embouteillages sur des centaines de kilomètres et des trains au compte-goutte. C'est le scénario qui se dessine pour lundi 9 décembre, le cinquième jour de grève contre la réforme des retraites. La reprise du travail, c'est la promesse de dizaines de milliers de personnes dans les gares. Vendredi soir, les rames des RER gare du Nord à Paris étaient saturées. Alain Krakovitch, directeur général SNCF Transilien, prévoit que "lundi sera pire".

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

Faute de trains, les cars longue distance sont souvent une solution privilégiée. À Dijon (Côte-d'Or), un passager d'un car affirme avoir essayé de prendre le train, "mais c'était marqué complet, complet, complet". Et depuis le début de la grève, les trajets domicile-travail en covoiturage se multiplient. Pour favoriser ces modes de déplacement, certaines voies de bus et de taxi seront autorisées aux voitures transportant au moins trois personnes sur l'A1, l'A6, l'A10 et l'A12.

Le JT
Les autres sujets du JT
La station Gambetta fermée, jeudi 5 décembe 2019 à Paris.
La station Gambetta fermée, jeudi 5 décembe 2019 à Paris. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)