Grève à la SNCF : une mobilisation qui n'est pas nouvelle

Les mouvements de grève à la SNCF ne sont pas nouveaux. Depuis plus de 70 ans, la France connaît chaque année un épisode de grève du côté de la compagnie ferroviaire.

franceinfo

Depuis 1947, il n'y a pas eu une seule année sans que les cheminots de la SNCF ne se soient mobilisés. Les raisons de la contestation sont diverses. En 2007, par exemple, les cheminots ont protesté contre la réforme des régimes spéciaux des retraites. En 1986, ils sont descendus dans la rue pour protester contre leurs conditions de travail et la nouvelle grille de salaire. Cette grève a duré plus de quatre semaines, mais elle n'est pas la plus virulente.

2019 fera-t-elle mieux que 1968 ?

L'année noire remonte à 1968. La compagnie ferroviaire est alors quasi à l'arrêt. Elle recense 4 680 000 de journées de travail perdues. Cela représente 14 jours de grève par agent. Arrive en seconde position, l'année 1953, puis l'année 1947 et enfin 1995. "En revanche, en 1956, les jours de grève se sont élevés à seulement 2 500. Reste à savoir maintenant où pointera l'année 2019 ?", conclut la journaliste Siegrid de Misouard.

Le JT
Les autres sujets du JT
La CGT revendique 180 000 manifestants à Paris, contre 250 000 le 5 décembre, alors que le cabinet indépendant Occurrence en compte 27 000. En régions, les chiffres de mobilisation communiqués par la police et les préfectures montrent une mobilisation divisée par deux par rapport au 5 décembre.
La CGT revendique 180 000 manifestants à Paris, contre 250 000 le 5 décembre, alors que le cabinet indépendant Occurrence en compte 27 000. En régions, les chiffres de mobilisation communiqués par la police et les préfectures montrent une mobilisation divisée par deux par rapport au 5 décembre. (JEROME GILLES / NURPHOTO / AFP)