Grève à la SNCF : pour FO, "Edouard Philippe porte la responsabilité du durcissement potentiel"

Secrétaire général de Force ouvrière, Pascal Pavageau est l'invité des "4 Vérités" de France 2 lundi 14 mai.

France 2

Force ouvrière participe à cette "Journée sans cheminots", marquant la 18e journée de grève à la SNCF lundi 14 mai. Secrétaire général de FO, Pascal Pavageau est l'invité des "4 Vérités" lundi matin. "Nous avons fait des propositions avec une logique de moratoire de quelques semaines au Premier ministre. Edouard Philippe a refusé et il porte idéologiquement la responsabilité du durcissement potentiel du conflit", explique-t-il.

Grève possible cet été

Derrière la réforme de la SNCF, "il y a une vision de la société. Emmanuel Macron fait une politique pour les 10% de Français qui n'ont plus besoin de cadres collectifs ou de la répartition de la richesse produite et il laisse de côté les autres, soit 90%", souligne le syndicaliste.

"Une fois qu'on aura cassé le statut, on ouvrira la porte à la privatisation de la SNCF et tous seront perdants", assure Pascal Pavageau, pour qui le "mouvement de grève peut continuer cet été au-delà du vote au Sénat".

À l\'occasion du congrès du syndicat Force ouvrière à Lille (Nord) ce lundi 23 avril, son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, jugé pas assez sévère face aux réformes du gouvernement, passe la main à Pascal Pavageau. Portrait.
À l'occasion du congrès du syndicat Force ouvrière à Lille (Nord) ce lundi 23 avril, son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, jugé pas assez sévère face aux réformes du gouvernement, passe la main à Pascal Pavageau. Portrait. (France 3)