En pleine grève, la SNCF envisage aussi de réformer le fret

L'annonce est mal passée auprès des syndicats. La SNCF envisage de réformer sa branche fret pour la transformer en filiale. Un moyen de sauver cette activité en crise, selon la direction.

FRANCE 2

Cette réforme de la branche fret de la SNCF a été annoncée en pleine grève provoquant la colère des cheminots. Jusqu'à présent, le transport de la marchandise était une activité interne à la SNCF. Mais demain, il pourrait devenir une filiale, c'est-à-dire une entreprise à part, mais qui reste propriété de la SNCF. Cette réforme est envisagée, car la branche est au plus mal. De plus en plus de clients se détournent de la SNCF. "On avait des problèmes de qualité de la prestation, on n'était pas satisfait en terme de fiabilité et de délais", assure Frédéric Fructus, un gérant d'une plateforme logistique près de Lyon (Rhône).

Les cheminots craignent pour leur statut

Depuis les années 90, le transport de marchandises par le rail est en baisse, concurrencé par la route. L'ouverture à la concurrence en 2006 a précipité la SNCF dans la crise. Résultat : une dette de 4,3 milliards d'euros. Créer une nouvelle filiale en laissant la dette à la SNCF permettrait un nouveau départ, selon la direction. Mais pour les syndicats, créer une filiale serait un danger, un coup de plus porté au statut des cheminots. La réforme pourrait être mise en oeuvre début 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un train de marchandises constitué de wagons de fret.
Un train de marchandises constitué de wagons de fret. (GERARD JULIEN / AFP)