DIRECT. Troisième jour de grève à la SNCF : le trafic toujours fortement perturbé

Les cheminots entament leur troisième jour de grève perlée contre la réforme de la SNCF. 

Des trains à l\'arrêt sur les voies près de la gare de Lyon, à Paris le 4 avril 2018. 
Des trains à l'arrêt sur les voies près de la gare de Lyon, à Paris le 4 avril 2018.  (CHRISTOPHE SIMON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Troisième jour de grève de la semaine à la SNCF. Dimanche 8 avril, les cheminots poursuivent leur mouvement contre la réforme du groupe ferroviaire. Des perturbations toujours fortes sont à prévoir sur le réseau, alors que les vacances scolaires de printemps viennent de débuter pour la zone A, qui englobe notamment les villes de Lyon, Bordeaux, Grenoble et Dijon.

Prévisions de trafics. Pour la journée de dimanche, la direction de la SNCF prévoit un train sur cinq sur les grandes lignes (TGV et Intercités), un train sur trois sur les TER et Transilien et trois trains sur quatre sur les lignes internationales (Thalys et Eurostar). 

Mobilisation en baisse ? Dimanche, 35% des personnels indispensables pour faire rouler les trains – conducteurs, contrôleurs, aiguilleurs – se sont déclarés grévistes, contre 48% lors des deux premières journées de mobilisation, lundi et mardi derniers. Mais la différence de mobilisation peut s'expliquer par le fait que cette troisième journée de grève a lieu pendant le week-end. Il faudra attendre lundi pour en savoir plus sur le suivi du mouvement. 

Le gouvernement en opération communication. Quatre ministres prennent la parole dimanche dans la presse pour défendre la réforme de la SNCF, avec les mêmes éléments de langage sur l'importance de la dette, la qualité du service qui se dégrade et le dialogue indispensable avec les syndicats. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SNCF

21h04 : Alors que demain, lundi 9 avril, sera le 4e jour de grève à la SNCF, les cheminots ne désarment pas malgré un soutien relatif de l'opinion publique. Et vont sur les marchés ou aux péages pour faire de la pédagogie, raconte France 2.




(FRANCE 2)

18h19 : La Grande-Bretagne a fait le choix de la privatisation du rail il y a vingt-quatre ans. Quel est le bilan et qu’en pensent les Britanniques ? France 2 a sondé les voyageurs, dont beaucoup n'y voient que des inconvénients.




(FRANCE 2)

18h18 : Je suis ingénieur, fonctionnaire dans les telecoms (Les derniers dinosaures), nul n'est parfait... Je prends ma plume pour vous dire ici que je soutiens à 100% les cheminots, qui, au delà de leurs acquis, défendent tout le service public. Je ne peux pas faire grève, mais j'ai participé à une cagnotte. S'il flanchent, c'est tous les fonctionnaires qui trinqueront derrière, et donc la France entière ! Vive nos cheminots !

18h17 : C’est quoi, un service public ? Un trou financier sans fond ? Pourquoi ne pas rétablir toutes les petites lignes fermées depuis au moins soixante ans, qui desservaient à l’origine du chemin de fer tous les chefs-lieu de canton ? Soyons sérieux. Les besoins évoluent avec la société.

18h05 : Vous êtes nombreux à vous écharper dans les commentaires au sujet de cette grève.

17h49 : Il faut soutenir les cheminots qui se bougent pour sauvegarder un service public ! S'ils réussissent à provoquer ça juste en stoppant le travail, ce n'est pas un hasard !

17h48 : Rebelote pour les transports. En Région Centre, trois trains vers Orléans dont un improbable train qui circulerait à 23 heures ! Trois vers Blois et Tours. Et un seul train pour rentrer le soir. Pour info, la SNCF met un train tellement long pour le seul trajet du soir que la plupart des gares desservies sur la ligne n'ont pas de quais assez longs et si quelqu'un n'est pas monté dans la bonne partie du train, il faut descendre sur les voies. Vive la sécurité à la SNCF

17h38 : Les transports publics ne devraient pas avoir le droit de faire grève !

17h37 : Dans les commentaires, les oreilles des cheminots et conducteurs grévistes de la SNCF sifflent.

17h37 : Sur les lignes internationales, essentiellement Thalys et Eurostar, trois trains sur quatre circuleront.

17h24 : Enfin, si vous avez un TGV demain, voilà comment ça roule selon les régions.

17h23 : Et si vous habitez en Ile-de-France, voilà ce que ça donne pour les lignes franciliennes, avec des situations disparates.

17h23 : Voilà le détail des prévisions de trafic pour les trains nationaux et régionaux.

17h20 : La SNCF prévoit un taux de grévistes de 43% pour lundi, parmi les agents indispensables à la conduite des trains. Le taux de grévistes chez ces agents était de 48% mardi matin.

17h20 : Les prévisions de trafic pour demain à la SNCF sont tombées : comptez un TGV sur cinq, un Transilien et un TER sur trois et un Intercités sur six, annonce la direction.

15h55 : "Pour l'heure, les Français soutiennent la ligne gouvernementale. Ils considèrent que globalement la réforme de la SNCF est justifiée et que globalement les cheminots ont des avantages qui apparaissent malgré tout inconsidérés eu égard à d'autres catégories de la population."

Brice Teinturier, directeur général d’Ipsos France, estime sur franceinfo, que le gouvernement gagne pour l'instant la bataille de l'image.

14h52 : "La porte est toujours ouverte pour la négociation, mais ce que nous savions avant, et ce qui se confirme aujourd'hui, c'est que de toute façon, pour mener une réforme comme celle-là, on ne peut pas compter sur la négociation."

Invité du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI", François de Rugy a mis en cause l'attitude de certains syndicats, particulièrement la CGT.

13h17 : Trois cheminots se lancent dans une longue marche, demain, entre Pamiers (Ariège) et Paris pour soutenir la grève contre la réforme de la SNCF.


13h25 : La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, était l'invitée de "Dimanche en politique" sur France 3. Deux choses à retenir : sa déclaration sur la grève à la SNCF et une information concernant l'annonce des chiffres du chômage.

13h25 : Sympa la grève SNCF.Train affiché complet sur internet et impossible à réserver hier, le seul ce matin à partir d'Orléans vers Paris avant 16 heures aujourd'hui. Résultat ? Le train est presque vide. Cet affichage en ligne a dû en décourager, à tort, plus d'un.

12h54 : Peu de trains circulent aujourd'hui et pourtant certains rouleraient presque à vide, selon une témoignage d'@anonyme dans le live.

12h29 : Un sac à dos sur les épaules, de bonnes chaussures et une envie de discuter. Trois cheminots se lancent dans une longue marche demain. Ils prévoient de relier Pamiers (Ariège) à Paris. Leur but : soutenir la grève contre la réforme de la SNCF et surtout, expliquer leurs conditions de travail. Ils m'ont décrit leur projet dans cet article.

Des employés de la SNCF marchent le long des rails à Vierzon (Cher), le 18 novembre 2016.

(GUILLAUME SOUVANT / AFP)

12h18 : Ce matin, quatre ministres ont pris la parole dans la presse pour défendre la réforme de la SNCF et, à chaque fois, avec les mêmes éléments de langage. On fait le tour ici.

11h47 : Peu de trains circulent depuis 19 heures. Et pas de chance, un TER Montpellier-Nîmes a percuté des blocs de pierre sur une voie ferrée, hier soir. Résultat : les 150 passagers du train ont été pris en charge par des bus de substitution et un autre train, rapporte France 3 Occitanie.

11h16 : Invité d'Europe 1 ce matin, Jean-Luc Mélenchon estime que le gouvernement prépare la privatisation de la SNCF.

10h04 : La circulation des trains est difficile aujourd'hui avec 1 train sur 5 prévu sur les grandes lignes et 1 train sur 3 pour les Transilien et les TER. Tous les détails ici.

09h52 : Justement @anonyme, Nicolas Hulot est sorti de son silence dans une tribune publié ce matin dans le JDD. Le ministre de l'Ecologie, qui a dans son portefeuille les Transports, soutient la réforme de la SNCF, car selon lui "la qualité du service se dégrade, les usagers en subissent les conséquences". Il met en avant également le train comme "mobilité durable".

09h52 : Avez vous une explication sur le silence assourdissant de Mr Hulot au sujet de la privatisation de la SNCF ? la caution écologique du gouvernement...

09h41 : Une large majorité de Français (62%) souhaite que le gouvernement aille jusqu'au bout de la réforme de la SNCF, en dépit du mouvement de grève en cours, selon un sondage Ifop pour le JDD publié aujourd'hui. Les détails de ce sondage ici.

09h40 : Bonjour @anonyme, en effet entre les journées de grève, même si le trafic est censé être "normal", dans les faits la situation est un peu plus compliquée que cela, à la fois pour des raisons techniques et d'organisation des syndicats. Dans cet article, on vous donne toutes les précisions.

09h37 : Vous dites que la grève SNCF a redémarré hier mais tout au long de la semaine de nombreux trains ne circulaient pas alors que c'étaient des jours "non grève" d'après le calendrier fourni par la SNCF. Une explication à ce phénomène ?

09h05 : La grève à la SNCF a redémarré hier et se poursuit jusqu'à mardi matin. Pour la journée de demain, on connaîtra les prévisions de trafic dans l'après-midi. Mais on a déjà des précisions en ce qui concerne les Transilien. Le taux de déclarations d'intention de grévistes est de 43%, a annoncé sur franceinfo Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien.