Grève à la SNCF : 6 TGV sur 10 circuleront le week-end du 27 au 29 décembre

La grève se poursuit mardi à la RATP et à la SNCF. Le gouvernement a annoncé lundi qu'il recevrait les partenaires sociaux le 7 janvier.

Des agents de la SNCF en grève contre la réforme des retraites, organisent un repas à Fleury-les-Aubrais (Loiret), le 23 décembre 2019.
Des agents de la SNCF en grève contre la réforme des retraites, organisent un repas à Fleury-les-Aubrais (Loiret), le 23 décembre 2019. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Pas de répit pour les vacances de Noël. Les grévistes qui protestent contre la réforme des retraites veulent "maintenir la flamme" pendant les fêtes, et notamment mardi 24 décembre. Certains voyageurs peinent ainsi à rejoindre leur famille pour le réveillon de Noël. A la SNCF, le taux de grévistes est en légère hausse, à 9,8% de l'ensemble du personnel, a annoncé la direction, à la mi-journée. Chez les conducteurs, ce taux atteint 49,3%.

Un manque à gagner de 400 millions d'euros. Dans Le Monde, le président du directoire de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, estime qu'"au bout de vingt jours, on est à 400 millions d’euros de chiffre d’affaires qui n’aura pas été réalisé dans la période". Selon lui, une journée de grève équivaut à une perte de 20 millions d'euros. Ce calcul tient compte des économies des jours de grève non payés et de dépenses en baisse, comme l'électricité.

Seuls 40% des TGV et TER, 20% des Intercités et Transilien circuleront ce mardi. Côté RATP, toujours 6 lignes de métro complètement fermées. Seules les deux lignes automatiques 1, 14 et Orlyval circulent normalement. La SNCF a également averti qu'en en Ile-de-France, plusieurs lignes "fermeront de manière anticipée en fin de journée" mardi et ne rouvriront que mercredi "en début d'après-midi". Les usagers sont invités à "vérifier les horaires des trains, en particulier pour leurs trajets de mardi soir." Un point sur la circulation des TGV et Ouigo du week-end du 28-29 est attendu dans la journée. 

Les partenaires sociaux reçus le 7 janvier. Ce jour-là seront discutées les questions de pénibilité et de gestion de fin de carrière dans le cadre de la réforme des retraites, a annoncé Matignon. Les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn, ainsi que les secrétaires d'Etat chargés des Retraites et de l'Action et des Comptes Publics, Laurent Pietraszewski et Gérald Darmanin, débuteront cette concertation avec les partenaires sociaux, qui se poursuivra tout au long du mois de janvier.

Philippe Martinez dit ne pas avoir "reçu d'invitation""C'est vous qui m'apprenez qu'il y a un nouveau cycle de négociations qui démarre", a expliqué sur franceinfo le secrétaire général de la CGT, à propos de la concertation entre ministres et partenaires sociaux annoncée pour le 7 janvier. "C'est peut-être ça la nouvelle façon de dialoguer", poursuit Philippe Martinez. "On fait un communiqué de presse, les syndicats écoutent la radio, on écoute franceinfo, et on apprend de quoi on va discuter, comment, avec qui ? En attendant je ne sais pas de quoi le gouvernement veut discuter", conclut-il.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

21h00 : Ce live reprendra demain à 9 heures. En attendant, voici les principaux titres de ce 24 décembre.

C'est le réveillon ! Avant que le père Noël passe par la cheminée, nous vous avons préparé un guide de survie pour les éventuels sujets d'actualité houleux du dîner. Aussi, on vous a raconté l'épopée derrière l'éternel hymne de Noël de Mariah Caey All I Want for Christmas is You.

Sur les réseaux SNCF et RATP, le trafic sera très perturbé demain. Voici un point sur les perturbations. La compagnie ferroviaire assure, par ailleurs, que les trains "ouverts à la réservation" jusqu'au 29 décembre "sont garantis de circuler".


• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d'euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou.



La Charente-Maritime est placée en vigilance orange pour des risques d'inondation. La Savoie et la Haute-Savoie ne sont plus en alerte.

20h22 : Aurez-vous un train sous le sapin ? Pour la journée de Noël, la grève sera très suivie à la SNCF comme à la RATP. Dans cet article, nous faisons le point sur les perturbations.

18h05 : Il est 18 heures (passées). Faisons le point sur l'actualité de ce 24 décembre.

Sur les réseaux SNCF et RATP, le trafic sera très perturbé demain, jour de Noël. La compagnie ferroviaire assure, par ailleurs, que les trains "ouverts à la réservation" jusqu'au 29 décembre "sont garantis de circuler".

• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d'euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou.



Deux départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Charente-Maritime), soit pour des risques d'avalanche (Savoie).

17h33 : Perturbations dans les transports, coupures d'électricité, blocage des raffineries... Dans cet article, nous vous expliquons comment les syndicats veulent garder la main jusqu’au 9 janvier.

17h13 : Le trafic de la RATP sera très perturbé demain, jour de Noël. Quatorze lignes de métro seront totalement fermées, seules la 1 et la 14 – qui sont automatiques – circuleront. Sur les RER, la circulation sera extrêmement réduite, tandis que le trafic sera quasi-normal sur les trams. Toutes les prévisions sont à retrouver sur le site de la RATP.

16h37 : Les ballerines de l'Opéra de Paris manifestent elles aussi contre la réforme des retraites, mais à leur façon. Elles ont interprété un extrait du Lac des cygnes sur le parvis de l'opéra Garnier, tout à l'heure.

16h26 : Un TGV sur trois, trois TER sur dix et un Transilien sur six circuleront demain. A l'international et sur le réseau Intercités, le trafic est "très perturbé", annonce la SNCF.

15h59 : Combien de stations-service sont réellement en rupture de stock ? Sur franceinfo, le président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), Francis Duseux, a évoqué 2,6% des stations. Mais selon un décompte du Monde, ce taux était descendu à moins de 1%, hier, à minuit du fait de réapprovisionnements. Voici une carte.

15h34 : "Aujourd’hui, 800 000 clients ont été contactés et informés de la circulation de leurtrain par mail et SMS."

15h21 : A partir d'aujourd'hui, "tous les TGV Inoui, OuiGo et Intercités qui circulent jusqu'au 29 décembre inclus sont garantis et visibles sur l'assistant SNCF", assure la compagnie ferroviaire dans un communiqué. Vous pouvez vérifier si votre train circulera ici.

15h18 : Six TGV sur 10 circuleront le week-end du 27 au 29 décembre, annonce la SNCF.

14h44 : Côté trafic routier, de nombreux axes sont encombrés, notamment le périphérique parisien et plusieurs portions d'autoroutes d'Ile-de-France. Actuellement, le cumul des bouchons atteint 189 km, un niveau "exceptionnel", selon le site Sytadin.

14h35 : Bonjour cher @Alan. En ce 24 décembre, six lignes de métro sont toujours fermées et huit autres ne fonctionnent que partiellement aux heures de pointe. Je vous invite à consulter notre article où nous faisons le point sur les perturbations.

14h35 : Etat du trafic parisien actuel lié aux manque de transport ?

14h10 : A 14 heures, faisons le point sur l'actualité de ce 24 décembre.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, n'a pas "reçu d'invitation" pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT s'exprimait sur franceinfo. De son côté, Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat aux Retraites, a expliqué sur BFMTV, que "ce n'est pas le gouvernement qui refuse le compromis".


Le taux de grévistes à la SNCF a légèrement augmenté, à 9,8%, au 20e jour consécutif de la grève reconductible contre la réforme des retraites. Ce chiffre atteint 49,3% chez les conducteurs.

• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d'euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou. De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd'hui, aussi bien à la SNCF qu'à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.



Trois départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Charente-Maritime), soit pour des risques d'avalanche (Savoie et Haute-Savoie).

13h51 : Parmi les membres du personnel indispensables à la circulation des trains, près de la moitié (49,3%) des conducteurs, plus du quart (29,4%) des contrôleurs et 12,6% des aiguilleurs étaient grévistes, ce jour du réveillon de Noël. Ce léger rebond intervient au lendemain de la plus faible mobilisation des cheminots (9,2% lundi) depuis le début du mouvement, le 5 décembre.

13h29 : Le taux de grévistes à la SNCF en légère hausse à 9,8%, avec toujours près d'un conducteur sur deux en grève, annonce la direction.

13h52 : Normalement, entre Paris et les aéroports de Roissy et d’Orly, les taxis sont tenus d’appliquer un forfait de 50 euros, mais avec les bouchons qui ralentissent les trajets, ce n’est plus rentable. Du coup, certains s’exonèrent du forfait, une pratique pourtant illégale, rapporte RTL.

12h33 : A midi, faisons le point sur l'actualité de ce mardi :

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, n'a pas "reçu d'invitation" pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT s'exprimait sur franceinfo. De son côté, Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat aux Retraites, a expliqué sur BFMTV, que "ce n'est pas le gouvernement qui refuse le compromis".

• La grève contre la réforme des retraites a déjà occasionné un manque à gagner de 400 millions d'euros à la SNCF, a déclaré son patron Jean-Pierre Farandou dans un entretien au Monde. De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd'hui, aussi bien à la SNCF qu'à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

Trois départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Charente-Maritime), soit pour des risques d'avalanche (Savoie et Haute-Savoie).

11h28 : Selon Jean-Pierre Farandou, une journée de grève équivaut à une perte de 20 millions d'euros. Ce calcul tient compte des économies des jours de grève non payés et de dépenses en baisse, comme l'électricité.

11h27 : Le mouvement de grève a déjà provoqué un manque à gagner de 400 millions d'euros pour la SNCF, révèle au Monde le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou.

10h59 : Matignon répond à Philippe Martinez. Les invitations pour le 7 janvier prochain avec les horaires seront envoyées dans les jours à venir, ont précisé les services du Premier ministre ce matin à franceinfo.

09h58 : Bonjour , en effet, ils ont bondi de plus de 300% entre la première quinzaine de décembre 2018 et celle de 2019, selon Le Parisien. La direction de la régie autonome confirme ces chiffres mais ne souhaite pas les commenter.

09h56 : Une explosion des arrêts maladies chez les conducteurs de la RATP depuis le début du conflit sur les retraites ?

09h37 : Le site d'Amazon du Blanc-Mesnil dans la zone de Garonor a été plongé dans le noir une bonne partie de la nuit dernière. Ce qui a mis l'entreprise à l'arrêt. La CGT Énergie 93 a revendiqué l'action, rapporte Le Parisien.

09h25 : "On peut discuter et rigoler". Un réveillon a été organisé hier par des cheminots grévistes sur le parvis de gare d'Austerlitz de Paris afin de montrer leur détermination contre la réforme des retraites. Notre journaliste Camille Descroix y était.

09h10 : Les lignes Transilien D, E, P, N, U, T4 et T11 fermeront de manière anticipée à partir de 18 heures ce soir, prévient la SNCF. La circulation ne reprendra le jour de Noël qu'en début d’après-midi "sur la majorité de ces lignes" ajoute l'entreprise publique.

09h15 : A 9 heures, faisons un point sur l'actualité de ce 24 décembre :

Philippe Martinez n'a pas "reçu d'invitation" pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT était invité sur franceinfo. Laurent Pietraszewski a expliqué sur BFMTV, que "ce n'est pas le gouvernement qui refuse le compromis".



• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd'hui, aussi bien à la SNCF qu'à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.


Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d'avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.

08h10 : La circulation des TER est encore fortement perturbée ce matin, au 20e jour de grève contre la réforme des retraites. "C'est très compliqué", voire plus compliqué qu'annoncé en en Auvergne-Rhône-Alpes, a assuré sur franceinfo Anne-Marie Ghémard. La présidente régionale de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) a comptabilisé non pas 4 TER sur 10 comme prévu par la SNFC, mais plutôt 1 sur 10.

07h39 : Alors que depuis le 5 décembre dernier, les huit raffineries de France sont perturbées par le mouvement de grève contre la réforme des retraites, Thierry Defresne, délégué central CGT chez Total, a annoncé sur franceinfo que l'on allait assister à "un durcissement du mouvement". Concrètement, désormais deux raffineries sur huit sont à l'arrêt, celle de Grandpuits et celle de Lavéra, près de Martigues. Ainsi, la CGT prévoit une baisse de 20% de la production de pétrole dans les prochains jours.

07h34 : Des trains roulent-ils à moitié vides en pleine période de grève et de voyages supprimés ? Vous avez été nombreux à vous étonner de voir des rames parfois vides depuis quelques jours. La SNCF affirme à franceinfo que "certains usagers ont fait du 'no show', c'est-à-dire qu'ils ont maintenu leur réservation mais ne se sont pas présentés". A lire ici.

07h05 : On début avec un premier point sur l'actualité de ce mardi 24 décembre.

• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd'hui, aussi bien à la SNCF qu'à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.


• Matignon a annoncé que la prochaine rencontre avec les partenaires sociaux aurait lieu le 7 janvier, soit deux jours avant la prochaine journée de manifestations. Lundi, des opérations coup-de-poing ont eu lieu.

Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d'avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.