Des cheminots pas convaincus par l'interview d'Emmanuel Macron

L'interview d'Emmanuel Macron était particulièrement attendue par des cheminots engagés dans un bras de fer avec le gouvernement. Quel est leur sentiment face à l'intransigeance du président ?

france 3

C'est dans leurs locaux syndicaux que les délégués des cheminots ont écouté le président de la République. Et de Toulouse à Paris, une même réaction des différents syndicats : "Le message est clair, il ira jusqu'au bout, et nous notre message il sera clair aussi, on ira jusqu'au bout", réagit Yann Puech, délégué Sud Rail Toulouse. Même l'Unsa, syndicat réputé plus réformiste, dénonce l'absence d'ouverture aux négociations.

"Risque de radicaliser encore plus le conflit"

Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa, estime : "Il risque finalement de radicaliser encore plus le conflit, et nous si on a un appel à lancer aujourd'hui, c'est un appel aux cheminots à tenir bon". Le président de la République s'exprimera de nouveau dimanche soir. Les syndicats attendent un propos plus conciliant.

Le JT
Les autres sujets du JT
(ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)