Conflit à la SNCF : l'inspection du Travail pour le retour des contrôleurs

L'inspection du Travail donne raison aux cheminots : elle préconise la suspension de la conduite des trains par un agent seul à bord.

France 2

Pour les cheminots, c'est un soutien de poids. Lundi 21 octobre, l'inspection du Travail du Grand Est a adressé un courrier à la SNCF : elle recommande la suspension des trains avec un seul agent à bord. Pas de contrôleur présent dans le train, c'est ce qui est à l'origine du mouvement social des cheminots. La semaine dernière, une collision entre un TER et un camion a fait 11 blessés, dont le conducteur. Il était le seul agent présent à bord.

Évaluation

L'inspection du Travail préconise donc une évaluation complète des risques liés au travail isolé. En attendant, elle demande la présence d'un contrôleur dans chaque train, en plus du conducteur. Mais ce ne sont que des recommandations. Aucune mesure contraignante n'a été annoncée. La SNCF écarte pour l'instant toute suppression de trains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux trains stationnés en gare de Toulouse Matabiau (Haute-Garonne) le 20 octobre 2019, au troisième jour d\'un mouvement social des cheminots qui font valoir leur droit de retrait, après un accident dans les Ardennes.
Deux trains stationnés en gare de Toulouse Matabiau (Haute-Garonne) le 20 octobre 2019, au troisième jour d'un mouvement social des cheminots qui font valoir leur droit de retrait, après un accident dans les Ardennes. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)