Cet article date de plus de trois ans.

Collision à Millas : un an après, des doutes persistent

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Collision à Millas : un an après, des doutes persistent
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un an après la collision entre un car scolaire et un train, à Millas dans les Pyrénées-Orientales, le scénario exact de l'accident n'a pas été déterminé.

Difficile d'imaginer lorsque l'on voit le passage à niveau de Millas, dans les Pyrénées-Orientales, qu'il a été le théâtre d'un drame le 14 décembre 2017. Durant la collision mortelle entre un car scolaire et un train, les barrières étaient-elles levées ou baissées ? Sur ce point, de nombreux témoignages divergent. Pour Me Jehanne Collard, avocate des trois familles de victimes, les expertises accablent la conductrice : "Les experts disent que la conductrice du car a poussé la barrière", indique l'avocate.

Des somnifères en cause ?

Côté défense, Me Jean Codognès évoque un dysfonctionnement important dans le matériel de la SNCF. L'enquête a notamment révélé que la conductrice du car prenait des somnifères. Dans la locomotive, il y avait un conducteur et sa stagiaire, mais qui était aux commandes au moment de l'accident ? Une reconstitution aura lieu en mai prochain ; elle devrait permettre aux experts d'en savoir davantage sur ce drame.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.