Auvergne-Rhône-Alpes : accord sur une nouvelle convention TER

Après des mois de négociations, un contrat a été signé, lundi 13 novembre, entre la région Auvergne-Rhône-Alpes et la SNCF.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux ans, c'est le temps qu'il aura fallu à la région Auvergne-Rhône-Alpes et à la SNCF pour se mettre d'accord sur la nouvelle convention TER. Les négociations ont été longues, les discussions sportives, car la nouvelle majorité a été intransigeante : à partir de maintenant, la SNCF paiera pour chaque retard, pour chaque annulation de train. C'est une première en France et une petite révolution dans le monde ferroviaire.

Un coût de 545 millions d'euros pour la région

Cette nouvelle convention est un véritable défi pour la SNCF. Mais avec 200 000 voyageurs et 1 500 trains par an dans la région, la compagnie ferroviaire avait plutôt intérêt à l'accepter pour garder son client. Autre engagement de la SNCF : améliorer la sécurité dans les trains et la qualité de ses équipements. Coût de cette nouvelle convention pour la région : 545 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un logo de la SNCF sur un train de la nouvelle ligne Coradia, à la gare de l\'Est, à Paris, le 6 avril 2017.
Un logo de la SNCF sur un train de la nouvelle ligne Coradia, à la gare de l'Est, à Paris, le 6 avril 2017. (ERIC PIERMONT / AFP)