Alstom : le plan de sauvetage de l'usine de Belfort en danger ?

Le plan de sauvetage de l'usine Alstom de Belfort pourrait être remis en cause. Le projet de commandes par l'État de 15 rames TGV se heurte à des obstacles juridiques.

Le site Alstom de Belfort sera-t-il bien sauvé ? En octobre dernier, l'État a promis d'acheter 15 rames de TGV pour maintenir les emplois. Mais le contrat bloque sur des obstacles juridiques, une incertitude difficile à vivre pour les employés. Selon Les Échos, l'inquiétude viendrait directement du service juridique de Bercy.

Des problèmes de concurrence et de procédures

L'État avait prévu de commander les 15 TGV à Alstom sans passer par la case SNCF, grâce à un ancien contrat-cadre. Mais cela posera des problèmes de concurrence et de procédures pour les juristes. L'autre solution serait de demander à la SNCF de commander ces trains. L'État payerait dans un second temps la facture, 400 millions d'euros. Mais il faudrait passer par un appel d'offres, long et incertain. Le gouvernement réfléchit à d'autres solutions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Logo Alstom sur le batiment de Belfort.
Logo Alstom sur le batiment de Belfort. (SEBASTIEN BOZON / AFP)