Accident de TER : la foudre aurait peut-être frappé l'arbre

Les premiers éléments de l'enquête concernant l'accident de TER dans l'Hérault ont été dévoilés ce 18 août.

France 2

À l'avant du train accidenté, on aperçoit un gros morceau d'arbre, encore encastré dans la motrice. Le train roulait à 100 km/h, le choc a été terrible hier, mercredi 17 août. Ce morceau d'arbre a même traversé de part en part la cabine de pilotage. Le conducteur, dans un réflexe de survie, s'est couché au sol. Il a survécu, mais il est très choqué. On en sait plus maintenant sur les circonstances de l'accident : à la suite d'un violent orage, l'arbre est tombé sur les voies, juste avant l'arrivée du train.

L'arbre était sur une propriété privée

Ce grand pin centenaire avait un diamètre de trois mètres à la base, il mesurait 20 mètres de haut. Sur ces images aériennes, on découvre que cet arbre se trouvait sur une propriété privée, en bordure des voies, dans le jardin d'une maison. Sur un autre axe, on voit que l'arbre n'a pas été déraciné, il s'est brisé à mi-hauteur. Côté SNCF, on décline toute responsabilité. D'après les experts, c'est peut-être la foudre qui aurait brisé l'arbre. Ce soir, le train accidenté a été dégagé des voies. Deux blessés sont toujours hospitalisés, mais leurs jours ne sont plus en danger. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secouristes transportent un blessé sur une civière le 17 Août, 2017, suite à un accident de train à Saint-Aunès près de Montpellier
Les secouristes transportent un blessé sur une civière le 17 Août, 2017, suite à un accident de train à Saint-Aunès près de Montpellier (SYLVAIN THOMAS / AFP)