A partir de juin, des buralistes de quatre régions vont pouvoir vendre des billets de train

Ce dispositif sera mis en place dans quatre régions à titre expérimental, annonce le président de la SNCF, Guillaume Pepy, dans un entretien au "JDD".

Une vue des TER en gare de Hazebrouck (Nord), le 20 février 2018.
Une vue des TER en gare de Hazebrouck (Nord), le 20 février 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les buralistes de quatre régions françaises vont vendre des billets de train à partir du mois de juin, dans le cadre d'une expérimentation, a annoncé Guillaume Pepy, président de la SNCF, dans le Journal du Dimanche. "95% des voyageurs ont accès à une gare disposant d'une solution de vente. Notre défi est d'agir pour les 5% restants", a-t-il expliqué dans un entretien.

"Nous allons dès le mois de juin expérimenter la vente de billets dans les bureaux de tabac dans quatre régions", annonce-t-il. Il avait déjà mentionné en février la possibilité que les bureaux de tabac puissent vendre des billets de TER, pour continuer à couvrir tout le territoire, malgré la fermeture progressive des boutiques SNCF. "Il y a beaucoup de bureaux de tabac, avait-il dit sur RMC et BFMTV, [et] on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose, et les billets de TER c'est une vraie bonne idée".

"Cela va surtout continuer à pérenniser la fréquentation de nos établissements, se félicitait alors la confédération des buralistes, Philippe Coy, sur franceinfo. À l'horizon 2021, nous sommes dans l'objectif d'être le drugstore du quotidien du Français".