SNCF : des portiques sur les quais pour lutter contre la fraude

L'entreprise de chemins de fer va prendre des mesures pour lutter contre les fraudes. Une équipe de France 2 vous les détaille.

FRANCE 2

La fraude à la SNCF coûte chaque année 300 millions d'euros. Pour tenter de réduire cette enveloppe, dans quelques mois, seuls les passagers munis de billets pourront accéder aux quais. Des portiques vont être installés à l'entrée des quais pour empêcher les fraudeurs de monter dans le train. Ces portiques devraient prendre la forme de grandes vitres qui s'ouvrent une fois le billet de train détecté.

Un défi pour la SNCF

Une expérimentation sera menée prochainement à Paris Montparnasse et Marseille avant une extension d'ici 2017 à Lille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Nantes et Rennes. La mise en place est un défi d'organisation, car la SNCF doit être capable d'embarquer 1 000 voyageurs en 25 minutes maximum. Avec ces portiques, le groupe espère limiter durablement la fraude qui lui coûte 300 millions d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
La gare de Lyon, à Paris, le 5 décembre 2014.
La gare de Lyon, à Paris, le 5 décembre 2014. (MAXPPP)