Sécurité : sans casque, les cyclistes parisiens se mettent en danger

Publié
Sécurité : sans casque, les cyclistes parisiens se mettent en danger
France 3
Article rédigé par
B.Aparis, M.Carrio, M.Barois, N.Pagnotta - France 3
France Télévisions

Porter un casque quand on fait du vélo est un réflexe que n'ont pas tous les cyclistes. Et pourtant, une étude révèle, mardi 12 octobre, à quel point c'est une protection nécessaire et efficace.

Aux heures de pointe à Paris, des milliers de cyclistes se croisent sur la soixante de kilomètres de pistes cyclables parisiennes. Un chassé-croisé permanent qui peut provoquer du stress pour certains cyclistes. "C'est super dangereux entre les voitures, les autres vélos et moi-même qui ne suit pas complètement parfait au guidon de mon vélo", témoigne un Parisien. Beaucoup n'ont pas de casques et confirment savoir le danger qu'ils encourent en fonctionnant de la sorte.

178 cyclistes sont décédés en 2020

Pour apprendre à faire du vélo en toute sécurité, à découvrir les bons gestes et les bonnes attitudes, de plus en plus de cyclistes parisiens passent par des écoles de vélo. Les cyclistes s'élancent dans les rues du quartier avec un casque et un gilet jaune. Le but ? Comprendre qu'il faut être visible pour ne pas se faire renverser par un véhicule. En France, en 2020, 178 cyclistes sont décédés dans un accident.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.