RATP : les chauffeurs de plus en plus victimes d’agressions

Les chauffeurs de bus sont-ils de plus en plus visés par des agressions verbales et physiques ? France 2 a pu se procurer un rapport confidentiel de la RATP et ses conclusions sont assez explicites.

France 2

France 2 a pu se procurer un rapport interne de la RATP classé confidentiel : 139 pages qui décrivent la hausse de l'insécurité pour leurs agents en 2017. Le document fait état de menaces et d’insultes, avec des chiffres en hausse. "Les atteintes physiques commises à l'encontre des agents progressent de 24%, le niveau le plus élevé de ces six dernières années malgré un trafic en hausse".

344 agressions physiques en 2017

Une vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis une semaine. Sur les images, un lycéen empêche le bus d'avancer, le chauffeur se fait ensuite insulter, descend et gifle l'adolescent. Une pétition pour soutenir ce conducteur a déjà réuni plus de 3 000 signatures. La RATP reconnaît que "les machinistes sont de loin les plus exposés à ce type d'actes". Ils ont subi 344 agressions physiques en 2017. Pour les syndicats, c'est la cadence infernale et le manque de personnel qui est en cause. De son côté, la RATP dit faire son maximum. 1 000 agents RATP sont dédiés à la sécurité en Île-de-France.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Lille, aucun bus ne circulait sur le réseau \"urbain\" et 17% des salariés Transpole étaient en grève, selon l\'entreprise.
A Lille, aucun bus ne circulait sur le réseau "urbain" et 17% des salariés Transpole étaient en grève, selon l'entreprise. (DENIS CHARLET / AFP)