Quatre régions françaises passent une première commande de trains à hydrogène

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie ont commandé au total 12 trains, qui seront livrés par Alstom.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un train à hydrogène (ALSTOM DESIGN&STYLING)

L'Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et l'Occitanie, signent jeudi 8 avril "la première commande de trains bi-mode électrique/hydrogène en France", expliquent les différents acteurs dans un communiqué de presse. La commande atteint un montant de près de 190 millions d'euros.

"Le premier train bi-mode au monde" 

"C'est un train qui sera assez similaire à ceux qui circulent aujourd'hui, avec quatre voitures", explique à franceinfo Jean-Baptiste Eyméoud, le directeur d'Alstom France. "Sa spécificité sera de pouvoir circuler avec une chaîne de traction conventionnelle électrique là où il y a des caténaires, c'est à dire 50% du territoire français. Et quand il n'y a pas de caténaires, quand les trains aujourd'hui fonctionnent au diesel, on passera sur un système à hydrogène avec une pile à combustible, des réservoirs d'hydrogène, des batteries pour synchroniser tout ça."

"Ce sera le premier train bi-mode au monde", annonce-t-il, puisqu'il sera donc à la fois hydrogène et électrique. "Il s'agit du début d’une véritable révolution dans la mobilité ferroviaire", estiment les différents signataires. "Par ailleurs d’autres régions ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt pour participer au projet dans un second temps", ajoutent-ils.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.