Un rapport de députés propose de "reprendre la trajectoire de la taxe carbone", gelée après les "gilets jaunes"

Dans ce rapport rendu public mardi, ces députés souhaitent aussi "alourdir" la fiscalité sur le fioul lourd et le kérosène.

Une pompe à essence, à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 août 2018.
Une pompe à essence, à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 août 2018. (REMY GABALDA / AFP)

La taxe carbone fera-t-elle un jour son retour ? La transition énergétique exige d'aller plus loin pour encourager les renouvelables mais aussi de "reprendre la trajectoire de la taxe carbone", gelée après le mouvement des "gilets jaunes", estiment des députés dans un rapport rendu public mardi 25 juin.

La mission d'information relative aux freins à la transition énergétique avait été lancée il y a un an. Son président Julien Dive (Les Républicains) et son rapporteur Bruno Duvergé (Modem) doivent rendre leurs conclusions mercredi. Les députés ont présenté 39 propositions pour notamment encourager les différentes énergies renouvelables, mais aussi "poursuivre le rééquilibrage de la fiscalité des transports".

"Alourdir" la fiscalité sur le fioul lourd et le kérosène

Sur ce dernier point, les députés proposent de "reprendre la trajectoire de la taxe carbone avec des mesures d'accompagnement adaptées", après l'annulation de sa hausse prévue pour 2019 sous la pression du mouvement des "gilets jaunes". Ils souhaitent aussi "alourdir" la fiscalité sur le fioul lourd et le kérosène.

"L'acceptation des changements passe par la construction d'une vision structurée qui manque encore aujourd'hui, par la présentation concrète des alternatives possibles et par la compensation des difficultés, prioritairement du point de vue social, liées à la transition", écrivent-ils dans leur conclusion.