Transporteurs routiers : l'enjeu de la taxe gazole

Les transporteurs routiers affirment ne pas pouvoir supporter l'augmentation de la taxe sur la gazole. C'est la raison des blocages qui ont eu lieu un peu partout en France, samedi 7 décembre.

FRANCE 2

Chaque semaine, il faut compter un plein par camion. "Nous faisons des approvisionnements de notre soute à carburant sur des volumes de 33 000 litres. On en fait à peu près un par semaine et aujourd'hui, le gazole on le paye environ 1,5 euro hors taxes du litre", explique un transporteur. Pour le plein d'un camion, il faut donc compter quelque 1000 euros.

2 centimes de plus par litre

À parti du 1er janvier, il faudra ajouter 20 euros de plus pour faire un plein équivalent, car la fiscalité va augmenter pour les transporteurs routiers. Le litre de gazole coûtera 2 centimes de plus. La taxe devrait permettre à l'État de récupérer 140 000 millions d'euros, pour améliorer le réseau routier. Selon les transporteurs, la taxe les désavantage par rapport à leurs concurrents étrangers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Tuyau d\'alimentation d\'une cuve de gazole dans une station d\'essence (photo d\'illustration)
Tuyau d'alimentation d'une cuve de gazole dans une station d'essence (photo d'illustration) (MYCHELE DANIAU / AFP)