Cet article date de plus d'un an.

Pouvoir d'achat : 230 millions d'aide d'urgence pour le chauffage au fioul, le nouveau revers pour la majorité à l'Assemblée

Dans la nuit de lundi à mardi, les oppositions se sont alliées pour voter un amendement LR sur le fioul : une enveloppe de 230 millions d'euros de soutien aux foyers les plus modestes contre les 50 millions voulus par l'éxecutif. 

Article rédigé par franceinfo - Audrey Tison
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les députés à l'Assemblée lors de l'examen du projet de loi de finances rectificative pour 2022, le 22 juillet 2022, à Paris.  (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Un petit revers, mais un revers quand même. Les débats se sont à nouveau enlisés dans la nuit de lundi à mardi 26 juillet 2022 à l'Assemblée nationale sur le second volet des mesures pour le pouvoir d'achat, sans que les députés parviennent à examiner le projet de loi de finances rectificative qui doit valider la nouvelle ristourne du carburant à la pompe ainsi que la renationalisation d'EDF. En cause : un nouveau "couac" pour la majorité relative, après le couac sur le versement du RSA.

>> Pouvoir d'achat : les débats patinent encore à l'Assemblée, Bruno Le Maire les juge "interminables"

Les députés ont ainsi suspendu leurs travaux peu après deux heures du matin, après un nouvel échec pour le gouvernement : les oppositions se sont associées pour voter une enveloppe de 230 millions d'euros de soutien réservée aux foyers les plus modestes qui doivent se chauffer au fioul.

Les oppositions s'unissent

C'est le député Les Républicains, Jérome Nury, qui fait la proposition : selon lui, il y a urgence pour ces Français qui habitent souvent dans des zones rurales et qui vont essayer de remplir leurs cuves dès la fin de l'été, alors que les prix explosent. Le ministre Gabriel Attal répond d'abord que la priorité doit être la conversion, le remplacement de ce genre d'installation pas très écolo. Et d'ajouter que le gouvernement a prévu, lui aussi, une aide d'urgence... qu'il compte proposer en amendement quelques minutes plus tard. 

Mais les députés d'opposition voient bien qu'il y a un loup : le gouvernement compte provisionner seulement 50 millions d'euros, presque cinq fois moins que la proposition LR. C'est alors que tous les groupes d'opposition s'unissent pour voter la plus grosse des enveloppes, avec, à noter, quelques abstentions notamment chez les députés Verts. 

C'est donc un petit revers, un de plus pour la majorité relative, d'autant qu'il reste plus de 230 amendements à examiner avant l'adoption de ce projet de budget 2022 rectifié. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.