Mouvement des "gilets jaunes" : le gouvernement n'acceptera "aucun blocage total" le 17 novembre, affirme Castaner

Invité mardi de BFMTV, le ministre de l'Intérieur a assuré que le mouvement du 17 novembre contre la hausse des carburants "est irrationnel". 

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, lors des questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 6 novembre 2018.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 6 novembre 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le ministre de l'Intérieur hausse le ton. "Je demande qu'il n'y ait, le 17 novembre, aucun blocage total", a affirmé, mardi 13 novembre, Christophe Castaner sur BFMTV, à propos du mouvement des "gilets jaunes" contre la hausse des carburants. Il a par ailleurs qualifié ce mouvement d'"irrationnel".

"Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre circulation, nous interviendrons", a-t-il affirmé, demandant également aux organisateurs de déclarer leurs manifestations en préfecture. Le locataire de la Place Beauvau a également précisé que si le périphérique parisien était bloqué, les forces de l'ordre interviendraient.

Lundi, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, disait par ailleurs "craindre" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre. Elle avait estimé que les "gilets jaunes" n'étaient pas une organisation "structurée".