Les "gilets jaunes" iront-ils à Matignon ?

Les "gilets jaunes" vont pouvoir dialoguer directement avec le Premier ministre vendredi 30 novembre. Mais Édouard Philippe n'a pas promis de nouveaux gestes.

Voir la vidéo

Vendredi 30 novembre, les "gilets jaunes" vont, pour la première fois, rencontrer le Premier ministre. Ils pourront lui dire ce qu'ils crient dans la rue depuis des jours. Huit porte-paroles du mouvement ont été conviés pour une réunion de consultation et quatre ont déjà confirmé leur présence. Mais quatre autres ont annoncé qu'ils ne s'y rendraient pas, comme les deux délégués qui ont rencontré le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, mardi 27 novembre.

Des avis partagés

Pour d'autres, cette réunion n'est pas légitime tant que les "gilets jaunes" n'auront pas de représentants élus. Un des porte-paroles désignés, Julien Terrier, a donc refusé l'invitation. Il estime ne pas pouvoir représenter les retraités ni les étudiants. Parmi les manifestants, le fait de désigner des leaders pour négocier ne fait pas l'unanimité. Pour certains, les revendications sont claires. Jeudi 29 novembre, le dialogue a déjà commencé avec un "gilet jaune". Un manifestant venu à pied depuis Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) a pu s'entretenir avec Édouard Philippe quelques minutes pour exprimer son désarroi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 15 novembre à Dunkerque (Nord). 
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 15 novembre à Dunkerque (Nord).  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)