"Est-ce que cet argent sert vraiment à la transition écologique ?" François de Rugy estime qu'il est "normal" de débattre de la taxe carbone

Cette taxe a augmenté en 2018 et sa hausse, prévue au 1er janvier 2019, a été annulée en décembre en raison de la mobilisation des "gilets jaunes".

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, le 16 janvier 2019 dans la cour de l\'Elysée à Paris, après le Conseil des ministres.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, le 16 janvier 2019 dans la cour de l'Elysée à Paris, après le Conseil des ministres. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La façon dont on appliquera à l'avenir la taxe carbone "sera en débat" à l'occasion du grand débat national. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, l'a assuré lors de ses vœux au monde de l'écologie, mercredi 16 janvier. C'est notamment l'augmentation de cette taxe en 2018 et sa hausse prévue au 1er janvier qui avaient provoqué la mobilisation des "gilets jaunes", dans un contexte de bond des cours du pétrole. L'augmentation de la taxe en début d'année a finalement été annulée.

"Il ne s'agit pas de dire : 'On va reprendre la taxe carbone, telle qu'on l'avait connue jusqu'à présent", a affirmé le ministre. "La question qui sera en débat, c'est bien sûr le niveau, le rythme (...) on peut en discuter, c'est normal, ça fait partie des choix politiques et des discussions démocratiques", a-t-il ajouté. 

"Il faut entendre ce que nous ont dit les Français"

"On peut aussi discuter de ce qu'on fait de la recette. Il faut entendre ce que nous ont dit les Français", a poursuivi le ministre. "'Est-ce que cet argent récolté sert vraiment à la transition écologique ? Est ce qu'il sert à l'accompagnement solidaire de cette transition écologique ?"

Et François de Rugy de conclure : "Ensuite, on pourra prendre des décisions." Initialement, le gouvernement prévoyait des hausses annuelles régulières durant tout le mandat d'Emmanuel Macron de cette taxe, baptisée "contribution climat énergie".