"Gilets jaunes" : pression maximum sur Macron et Philippe

Une réunion ministérielle a eu lieu lundi 3 décembre à l'Élysée. Il y a urgence à prendre des mesures.

France 3

Il y a le feu dans la maison Macron. Même une partie de la majorité réclame des gestes forts et rapides pour éviter que les rues de Paris ne s'embrasent à nouveau. Il va devoir se résoudre à réagir vite lui qui déteste réagir sous la pression. Le calendrier a été bouleversé lundi 3 décembre. Bruno Le Maire a dû revenir de façon précipitée de Bruxelles et le président a reporté son voyage en Serbie pour participer à une réunion de crise à l'Élysée lundi soir.

Des annonces dès mardi matin

Édouard Philippe pourrait annoncer mardi matin un moratoire sur la hausse du prix des carburants et un gel du prix de l'électricité et du gaz pour tenter de déminer le terrain avant les questions au gouvernement de cet après-midi qui sont souvent houleuses. Les partis de l'opposition ont mis la pression maximale sur l'exécutif, sachant que plus le temps passe plus le prix à payer sera lourd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron et Edouard Philippe, à l\'hôtel des Invalides, à Paris, le 28 mars 2018. 
Emmanuel Macron et Edouard Philippe, à l'hôtel des Invalides, à Paris, le 28 mars 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)