"Gilets jaunes" : plusieurs dépôts de carburant bloqués

Les "gilets jaunes" mènent lundi 19 novembre leur troisième jour de mobilisation nationale. Désormais, ils tentent de bloquer des axes stratégiques, des autoroutes, et en particulier des voies qui mènent à plusieurs dépôts pétroliers. 

FRANCE 3

Bloquer les raffineries, empêcher tout accès aux dépôts de carburants : voici l'une des nouvelles stratégies des "gilets jaunes" deux jours après le début du mouvement commencé samedi 17 novembre. Lundi 19 novembre, c'est la raffinerie de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) qui est la plus touchée. La colère ne retombe pas. Des centaines d'automobilistes sont bloqués lundi matin à l'approche d’un rond-point, et pour passer, ils doivent apporter leur soutien.

Total a pris les devants en Ille-et-Vilaine

Même configuration dans une autre raffinerie bloquée à l'autre bout de l'Hexagone. À Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, Total a décidé de fermer son dépôt pétrolier dès dimanche. Les "gilets jaunes", eux, tentent de faire entendre leur message. À La Rochelle (Charente-Maritime), deux autres barrages filtrants ont été mis en place. Objectif : empêcher l'accès au site pétrolier du port de La Pallice. Les "gilets jaunes" espéraient à la mi-journée le renfort des chauffeurs routiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Caen (Calvados), le 18 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" à Caen (Calvados), le 18 novembre 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)