"Gilets jaunes" : pagaille monstre en région bordelaise

Les "gilets jaunes" en sont lundi 19 novembre à leur troisième jour de mobilisation, et ne désarment pas. On compte encore 110 points de blocage à travers la France. Dans la région de Bordeaux (Gironde), les "gilets jaunes" ont bloqué plusieurs gros axes stratégiques.

FRANCE 2

Le pont d'Aquitaine est désert. Aucune voiture, aucun camion n'y circule depuis dimanche 18 novembre au soir. Les "gilets jaunes" ont bloqué les accès des deux côtés. Alors, lundi 19 novembre au matin, les Bordelais qui allaient travailler sont restés coincés plusieurs heures dans des embouteillages interminables. "Je suis un peu étonnée qu'on bloque le pays comme ça. Ce n'est pas justifié à mon sens. Bien sûr qu'il y a des choses difficiles, mais il faut aussi comprendre que les gens doivent travailler", regrette une automobiliste.

Le péage de Virsac évacué dans la nuit

Autre axe stratégique paralysé par des barrages filtrants : le pont François Mitterrand, dans le sud de la ville. Ici, les "gilets jaunes" ont souhaité ralentir la circulation pour marquer le coup. Ils se disent déterminés à se battre pour leur pouvoir d'achat. Après 48 heures de blocage, le péage de Virsac a finalement été évacué dans la nuit par les forces de l'ordre. La dizaine de manifestants a quitté les lieux, mais ils promettent de revenir dans les prochains jours pour se faire entendre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent sur le pont d\'Aquitaine à Bordeaux, samedi 17 novembre. 
Des "gilets jaunes" manifestent sur le pont d'Aquitaine à Bordeaux, samedi 17 novembre.  (NICOLAS TUCAT / AFP)