"Gilets jaunes" : les commerçants font part de leur impatience

À un mois de Noël, beaucoup de commerçants s'inquiètent des mobilisations des "gilets jaunes". Certains ont vu leur chiffre d'affaires baisser de près de 80%.

FRANCE 3

Plan de Campagne, près de Marseille (Bouches-du-Rhône), est l'une des zones commerciales qui accueillent le plus de clients en France. Au huitième jour de la mobilisation, les "gilets jaunes" continuent d'entraver la circulation aux abords de Plan de Campagne. Les professionnels des centaines de magasins de la zone commerciale s'inquiètent. Charles Andrieux, un caviste, estime avoir perdu 15 000 euros de son chiffre d'affaires. "On a du stock et un employé, si ça venait à durer (...), ça pourrait nous mettre en grande difficulté", alerte-t-il. Pour le Black Friday, une des enseignes fait moins 40% sur tout le magasin. L'année dernière, c'était la grande affluence. "On s'attendait à beaucoup plus de monde" cette année, explique une responsable du magasin, déçue.

Un chiffre d'affaires miné

Le directeur du centre commercial de Plan de Campagne essaie de rassurer tant bien que mal les commerçants face aux actions des "gilets jaunes". "On essaie de faire passer des messages, et de leur dire qu'ils se trompent de cible", explique Robert Abela. Pour Souleymane Dione, un restaurateur qui perd la moitié de son chiffre d'affaires par jour, il est temps de trouver une solution. Les mois de novembre et de décembre représentent en moyenne 40% du chiffre d'affaires annuel des commerçants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vitrines endommagées, le 25 novembre 2018 sur les Champs-Elysées.
Des vitrines endommagées, le 25 novembre 2018 sur les Champs-Elysées. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)