"Gilets jaunes" : faible mobilisation à Paris

Attendus à Versailles, les "gilets jaunes" s’étaient finalement réunis à Paris. Avec des heurts en fin de journée.

Les "gilets jaunes" s’étaient finalement réunis à Paris. Une journée globalement pacifiste avant que la situation en se tende encore une fois en début de soirée sur les Champs-Elysées. Des échauffourées spectaculaires ont eu lieu à l’angle de l’avenue George V avec des policiers en moto. Pris à partie, certains ont dû sortir leur arme avant de se raviser et battre en retraite sous une pluie de projectiles. L’avenue a finalement été évacuée en début de soirée.

Rendez-vous à Montmartre

Mais dans la journée, les "gilets jaunes" s’étaient donné rendez-vous sur la butte Montmartre. Un moyen de détourner l’attention des forces de l’ordre qui les attendaient à Versailles (Yvelines). "On pense qu’on les a bien eus. Là ils n’ont pas pu s’organiser, ici ça ne va pas être très pratique pour les canons à eau", se félicitait l’un d’entre eux. Une marche en direction des grands magasins où ils ont trouvé un soutien inattendu de touristes asiatiques criant "Macron démission". Tous ont une revendication en tête, le RIC (référendum d’initiative citoyenne). "Si ça passe, si c’est accepté, ça calmera tout le monde. Avec ça, on obtiendra ce qu’on veut, mais c’est pour ça que le gouvernement n’en veut pas", déclare un "gilet jaune".
Un des leaders du mouvement, Éric Drouet, a été interpellé à Paris. En tout, il y aura eu 179 interpellations dans la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Montmartre, à Paris, le 22 décembre 2018.
Des "gilets jaunes" à Montmartre, à Paris, le 22 décembre 2018. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)